Linux : trucs pour n00bs : Différence entre versions

De La Mouche VII
(Le mode rescue)
(Le mode rescue)
Ligne 15 : Ligne 15 :
 
Ca c'est un mode qu'il est bien, '''à connaître de préférence avant de faire des manipulations idiotes''' au lieu de le chercher après coup (comme moi). Donc notez bien ce qui suit et attention, un certain nombre de méthodes indiquées sur le net pour accéder au ''rescue mode'' ne fonctionnent pas avec les dernières versions de Fedora.
 
Ca c'est un mode qu'il est bien, '''à connaître de préférence avant de faire des manipulations idiotes''' au lieu de le chercher après coup (comme moi). Donc notez bien ce qui suit et attention, un certain nombre de méthodes indiquées sur le net pour accéder au ''rescue mode'' ne fonctionnent pas avec les dernières versions de Fedora.
  
Donc, si vous avez fait une manip que vous n'auriez pas dû et n'arrivez plus à booter normalement (par exemple une manip qui aurait pourri votre serveur X ou votre gestionnaire de login, comme c'était mon cas)... Appuyez sur ECHAP pendant le boot pour accéder à GRUB (si celui-ci ne se charge pas par défaut). Une fois là, appuyez sur A (attention, si comme moi vous vous retrouvez en QWERTY à cette étape, ça sera donc la touche Q) pour éditer les arguments du kernel. Ajoutez une espace et un s. Dans mon humble cas cela faisait au final :
+
Donc, si vous avez fait une manip que vous n'auriez pas dû et n'arrivez plus à booter normalement (par exemple une manip qui aurait pourri votre serveur X ou votre gestionnaire de login, comme c'était mon cas avec GDM, le gestionnaire de login par défaut de Gnome et donc, de Fedora)... Appuyez sur ECHAP pendant le boot pour accéder à GRUB (si celui-ci ne se charge pas par défaut). Une fois là, appuyez sur A (attention, si comme moi vous vous retrouvez en QWERTY à cette étape, ça sera donc la touche Q) pour éditer les arguments du kernel. Ajoutez une espace et un s. Dans mon humble cas cela faisait au final :
  
 
{{code|<nowiki><KEYTABLE=fr rhgb quiet s</nowiki>}}
 
{{code|<nowiki><KEYTABLE=fr rhgb quiet s</nowiki>}}

Version du 29 août 2010 à 00:34

Bonjour. Je m'appelle Tovarich1917, et je suis un n00b.

Pour des raisons que je ne détaillerai pas, j'ai récemment installé Fedora 13 (une distribution de Linux). Cette distribution est relativement "user-friendly" comme on dit à l'Académie Française, mais comme toujours avec Linux, il faut parfois mettre les mains dans le cambouis. Mais c'est pour ça qu'on l'aime, hein ?

Bref, voici une liste de manips, trucs, astuces qui m'ont été utiles. Je les note ici en vrac pour mon propre bénéfice mais aussi pour celui de la pauvre âme qui se retrouverait plus perdue encore que moi dans le magma d'informations sur Fedora, presque toujours en anglais et souvent pas à jour. Toutes les manipulations qui suivent ont été testées par votre serviteur sur Fedora 13 (x86_64), au risque de sa vie.


Il y a mieux ailleurs

Ben oui, allez d'abord voir ailleurs avant d'écouter un n00b.

  • La Unofficial Fedora Faq est claire et efficace, mais malheureusement, très courte. Cependant, elle couvre bien certaines questions de base, orientées n00b. Je l'ai utilisée pour installer Flash et lire les MP3...
  • Il y a aussi le forum Fedora rempli de conseils et de gens sympa, mais attention à 1) les manipulations qui ne sont plus à jour et 2) les manips qui font planter (ça m'est arrivé...).

Le mode rescue

Ca c'est un mode qu'il est bien, à connaître de préférence avant de faire des manipulations idiotes au lieu de le chercher après coup (comme moi). Donc notez bien ce qui suit et attention, un certain nombre de méthodes indiquées sur le net pour accéder au rescue mode ne fonctionnent pas avec les dernières versions de Fedora.

Donc, si vous avez fait une manip que vous n'auriez pas dû et n'arrivez plus à booter normalement (par exemple une manip qui aurait pourri votre serveur X ou votre gestionnaire de login, comme c'était mon cas avec GDM, le gestionnaire de login par défaut de Gnome et donc, de Fedora)... Appuyez sur ECHAP pendant le boot pour accéder à GRUB (si celui-ci ne se charge pas par défaut). Une fois là, appuyez sur A (attention, si comme moi vous vous retrouvez en QWERTY à cette étape, ça sera donc la touche Q) pour éditer les arguments du kernel. Ajoutez une espace et un s. Dans mon humble cas cela faisait au final :

<KEYTABLE=fr rhgb quiet s

Puis, ENTREE pour booter[1].

Ceci fait, vous accéderez, normalement, à un prompt (explications ici) en mode root (donc attention à ce que vous faites). C'est ici qu'il est stratégique d'avoir bien noté les manips à la con que l'on a faites, afin de pouvoir les défaire...

Il existe aussi, apparemment, un mode rescue sur le DVD d'installation de Fedora. Mais attention, ce mode rescue n'existe pas sur le LiveCD. Comme il n'est pas proposé, pour Fedora 13, de CD d'installation qui ne soit pas un LiveCD, vous serez obligé de vous taper le téléchargement des 3,4Go du DVD pour accéder au mode rescue... Dommage. Mieux vaut utiliser la manip ci-dessus.

Notes

  1. Fedora 10: How do you go into rescue mode? (premier message de olenb). Mais attention, c'est bien sur A qu'il faut appuyer pour éditer les arguments du kernel et non sur E comme indiqué par olenb)