Constructions cyclo artisanales

De La Mouche VII
Révision de 17 mai 2010 à 09:43 par Xiloynaha (discussion | contributions) (restauration (vandalisme))

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Quelques liens en vrac sur la création de remorques de vélo artisanales, et quelques vélos bricolés.

Remorques monoroues

Remorques à deux roues

Vélos spéciaux

  • Une page avec plusieurs projets de vélos spéciaux, dont un vélo-caddie (triporteur) :
    http://www.bicyclelaneindustries.com/bli/thegarage.html
    À propos du vélo-caddie :
    • Sans soudure (utilisations de colliers et de U de serrage).
    • Seul le pannier du caddie est conservé.
    • Le guidon du vélo est supprimé, la potence enserre directement le caddie.
    • Utilisation de fourches attachées sur les côtés, supportant des grandes roues. Les auteurs disent qu'elles bougent, mais que ce n'est pas grave à basse vitesse et lorsque le caddie est chargé. Je n'ai pas tellement confiance.
    • Possibilité de monter des freins à l'avant, mais le problème des potences qui bougent risque d'être accentué.
  • Un autre vélo-caddie, où le caddie est gardé tel quel :
    http://www.instructables.com/id/Cart-Bike/
    Toutes les photos ne sont pas visibles sans payer. Le caddie est gardé tel quel, roule donc sur ses 4 roulettes (total de 5 roues pour la machine, avec la roue arrière du vélo) , pas de frein à l'avant, et n'est apparemment pas très maniable d'après l'auteur : « On test rides it does not corner well. Steering is very wide turns and sometimes the cart teeters on two of the wheels on one side. »
  • Idées personnelles quant à la construction d'un vélo-caddie triporteur :
    • Le plus gros problème concerne le centre de gravité et le point de pivot de direction, c'est-à-dire la position des axes des roues par rapport au panier du caddie.
    Pour que la direction soit efficace, il faut que le pivot soit au niveau du guidon, comme sur un vélo normal, et donc que les axes des roues soient tout à l'arrière du caddie. Sur les triporteurs, c'est la caisse qui pivote au niveau des axes des roues, le pivot étant relié au reste du vélo par une barre.
    Mais pour assurer la stabilité du vélo, pour éviter qu'il ne bascule vers l'avant, les roues devraient être au centre du caddie, voire vers l'avant. Si les roues sont vers l'avant, on ne pourra pas faire tourner le vélo en tournant le guidon ; il faudra pousser le pivot du côté opposé à celui où l'on veut aller. C'est ce que décrivent les auteurs du premier vélo-caddie : «  I found that it’s much easier to steer by leaning, than by trying to turn the cart. The problem is that you have to shift your weight the opposite of the way you want to go. It’s sort of difficult to explain, but once you have yours built, you’ll see what I mean. » Sur cette image, on voit clairement pourquoi : l'axe des roues est très en avant par rapport au guidon.
    Outre le risque de basculement, le problème de placer les roues à l'arrière est que le cycliste risque de les avoir dans les jambes. Opter pour des roues plus petites serait alors une solution, mais il faut prendre garde à ce que le cadre du vélo conserve son angle habituel par rapport au sol. Il faudra donc peut-être conserver la partie basse du caddie et y accrocher les roues.
    • Utilisation de triangles arrières de cadres (à la place des fourches) pour fixer des roues sur les côtés du caddie. Cela permettrait d'éviter que la roue ne pivote, et la possibilité de monter des freins et des garde-boues demeure.
    Éventuel problème d'axage de la roue, mais comme les caddies n'ont pas les parois rectilignes (ils s'affinent vers l'avant) cela peut sans doute être corrigé en mettant le côté étroit du triangle vers l'arrière.
    Peut-être voir si on peut utiliser une roue avant (mieux car moins cher et plus solide car axe plus court) et réduire l'écartement des pattes, ce qui modifiera l'angle, le triangle devenant plus plat.
    • Freins :
      • Avant gauche, commandé par la manette de gauche.
      • Avant droit, commandé par la manette de droite.
      • Arrière, frein à main commandé par une manette sur le cadre : manette à cliquets (si trouvable) ou manette standard tenue en position serrée par un bout de ficelle, un collier de serrage (ouverture ajustable au fur et à mesure de l'usure des patins du frein) ou un bout de sangle avec attache rapide.
    • Il serait bien de pouvoir conserver le guidon du vélo, pour permettre de régler la hauteur du guidon, et pour plus de confort. Est-ce possible ? Dans les modèles ci-dessus, la potence serre le guidon du caddie, ce qui augmente la solidité. Possibilité d'utiliser deux potences ? J'ai un doute quant à la solidité, en cas de caddie chargé.
    • Si utilisation du guidon du caddie, montage des freins sur le guidon, adjonction de cornes pour le confort. Utiliser de préférence des manettes de changement de vitesses au cadre, ça simplifie le câblage et évite les problèmes de diamètre de guidon.
    • Lumière : si on utilise des triangles arrière de cadres, ça fait deux emplacements à dynamo supplémentaires, donc un total de trois dynamos (3 lumières arrière et 3 lumières avant) au maximum. Idée de disposition :
      • Arrière centre, sur le garde-boue arrière ou autre emplacement standard.
      • Avant centre, sur le guidon.
      • Avant gauche et avant droit à l'avant du caddie.
      • Arrière gauche et droit à l'arrière bas du caddie (à la verticale du guidon donc), ou sur les côtés (essayer de trouver des caches orange).
      • Catadioptres oranges sur les bords du caddie, blancs devant, rouges à l'arrière.