Épée à deux mains (zweihänder, spadone, montante) : Différence entre versions

De La Mouche VII
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
== Traités historiques ==
 
== Traités historiques ==
 +
* [http://digilander.libero.it/mandritto/Marozzo2handed.html ''Opera Nova dell'Arte delle Armi di Achille Marozzo Bolognese'', Achille Marozzo, 1536 (traduction par Craig Pitt-Pladdy)]
 
* [http://oakeshott.org/Figueiredo_Montante_Translation_Myers_and_Hick.pdf ''Memorial da Prattica do Montante Que inclue dezaseis regras simplez'', Diogo Gomes de Figueyredo, 1651 (transcription et traduction anglaise par Eric Myers et Steve Hicks)]
 
* [http://oakeshott.org/Figueiredo_Montante_Translation_Myers_and_Hick.pdf ''Memorial da Prattica do Montante Que inclue dezaseis regras simplez'', Diogo Gomes de Figueyredo, 1651 (transcription et traduction anglaise par Eric Myers et Steve Hicks)]
  

Version du 19 décembre 2010 à 22:56


Ici, il s'agit de "véritables" épées à deux mains, pas simplement d'épées longues (le type dit langes schwert). Selon les pays, l'épée à deux mains a plusieurs noms : montante dans la péninsule ibérique (cf. cette version d'entraînement basée sur un original tranchant, par Arms & Armor), spadone en Italie (cf. cette version d'entraînement basée sur plusieurs originaux, par Arms & Armor), enfin en Allemagne (et en Suisse) Zweihänder. Cette dernière version est sans doute la plus célèbre, et semble généralement plus massive que les autres.

Traités historiques

Vidéos